L'École de toutes les intelligences

Une école de toutes les intelligences qui :

  • Récuse le modèle uniforme,
  • Conjugue les différences et
  • Exige de multiples approches éducatives.

Dès les Assises de 1991, appelant à une école où l’élève apprend, l’Enseignement catholique précisait qu’il s’agissait d’honorer la « capacité de toute personne à appréhender son univers et à participer à la construction de son milieu. »

«Donner du sens à l’école» en relevant le défi de «passer de l’école des savoirs à l’école de l’intelligence.»

La culture, malgré ses tâtonnements d’aujourd’hui encore, permet donc d’entrer, pour une part, dans l’intelligence du monde. C’est un des enjeux du socle que d’articuler des connaissances diverses en une culture qui peut faire sens. Le projet éducatif de l’enseignement catholique ne peut qu’y souscrire.

Faire œuvre  d’intelligence, c’est faire œuvre  de tri, de « discernement ». Faire œuvre  d’intelligence ce n’est pas acquérir un savoir encyclopédique, ce n’est pas devenir érudit… C’est être capable de tisser des liens entre les savoirs.